Vous êtes ici : Accueil

L'Art n'a pas d'âge

L’USLD organise une exposition intitulée « L’Art n’a pas d’Âge », regroupant des œuvres réalisées par les résidents et les soignants. L’idée de cette exposition est née d’une envie commune de mettre en lumière les talents présents dans l’unité.
Les œuvres seront visibles au 1er étage de l’USLD (niveau hall d’accueil et bureaux) du 12 novembre au 21 décembre 2018 et du lundi au vendredi aux heures d’ouverture du secrétariat.
Cette exposition est ouverte à tous et nous vous espérons nombreux !

L’équipe de l’USLD

Du jardin partagé à la "Soupe Party"

Depuis leurs créations en 2016, les «Jardins partagés » continuent à se développer et à s’organiser. Situés au cœur de l’espace Bonnafé, ils permettent à tous de s’y promener, parfois d’y déguster une fraise et de participer à son entretien. L’activité autour des « jardins » a permis cette année de récolter des tomates, des courgettes, des haricots, des cotes de blettes, des courges (musquée, potimarron, butternut et potiron) et des pommes de terre.  Certains légumes, ne pouvant être conservés, ont été distribués aux patients pour cuisiner à leur domicile et aux hôpitaux de jour.

D’autres légumes sont conservés pour la réalisation de la « Soupe Party » organisée courant novembre au sein de l'EPSM.
Caudan, le 30 octobre  2018

Le groupe des "Jardins partagés"

Plan gouvernemental de transformation du système de santé

Le Président de la République et la Ministre de la Santé ont présenté à la mi-septembre lors d’une conférence de presse le plan gouvernemental de transformation du système de santé : « Ma Santé 2022 ».
Après avoir rappelé que notre système de santé constitue un pilier de la République et que les français y sont profondément attachés et sont très reconnaissants envers les professionnels de santé, le chef de l’Etat a évoqué les nombreux défis auxquels notre système de santé est confronté : le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques, l’arrivée de nouvelles thérapeutiques, l’accélération de la révolution numérique, ainsi que le creusement de la fracture territoriale. Face à ces enjeux, il convient d’agir pour préserver et pour moderniser un système de santé qui doit s’adapter aux enjeux de notre temps.
Si ce plan concerne de nombreux domaines d’activité, une partie spécifique est consacrée à la psychiatrie, présentée ci-dessous dans sa totalité.

La psychiatrie et la santé mentale élevées au rang de priorité

« Ma Santé 2022 » réaffirme la priorité donnée à la psychiatrie et à la santé mentale dans la continuité des mesures de la feuille de route psychiatrie et santé mentale présentée le 28 juin dernier.
Avec son organisation en secteurs, la psychiatrie française a été précurseure en matière de territorialisation des soins et de responsabilité vis-à-vis de la santé de sa population. Tout en préservant ce qui fait sa particularité, la psychiatrie doit maintenant renforcer ses collaborations avec les professionnels des soins primaires et prendre un virage pour organiser dans les territoires un accès plus rapide aux nouvelles thérapeutiques et aux soins spécialisés. Ces évolutions sont les conditions pour une détection plus précoce des troubles, pour mettre en place une politique ambitieuse de prévention, pour lutter contre la stigmatisation des personnes malades et pour au final améliorer l’accès des patients aux soins psychiatriques :

Lire la suite...

Une nouvelle fresque à l'EPSM Charcot

Pour la 2ème année consécutive, François KERNEN, de la société « EZRA Graffiti Artist »  est venu au sein de l’EPSM pour réaliser une fresque avec les patients dans le cadre des activités thérapeutiques sur les murs internes du gymnase.
L'objectif de cette activité collective s'inscrit dans le cadre des jeudis de l'Espace Bonnafé et dans une dynamique institutionnelle. La volonté est d’offrir un accès à la culture à l’ensemble des patients de l’établissement et de contribuer à leur réintégration psychosociale en favorisant :
•    Un développement d’émotion en fonction des situations artistiques rencontrées et des productions réalisées
•    Un développement des capacités individuelles de productions artistiques
•    Des échanges interpersonnels
•    La satisfaction générale et la valorisation d'une œuvre pérenne
François KERNEN, un des graffs le plus connu de la région lorientaise, dispose d'un brevet d'état d'animateur de l’éducation populaire et a déjà travaillé avec les écoles type CLISS, des EHPAD, des IME, des centres sociaux, des Foyers éducatifs, etc.

Ce projet a été financé par l’Association Socio-Thérapeutique, de Réhabilitation et d’Entraide (ASTRE), association de l’EPSM J.M. Charcot.
Caudan, le 15 octobre 2018

L’équipe soignante de l’Espace Bonnafé

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Délégué à la Protection des données

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2019