Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 24/03/2007 - L'adolescence en question jeudi à la salle communale

24/03/2007 - L'adolescence en question jeudi à la salle communale

Ouest-France - 24/03/2007

Une quarantaine de personnes ont assisté jeudi soir, à la salle communale d’lnzinzac, à un débat fort intéressant sur le monde de l’adolescence, organisé par le service jeunesse en collaboration avec l’hôpital de jour de Charcot, le service de la clinique Guy Grosse et la maison des adolescents de Lorient. Les psychiatres présents disent haut et fort : « L’adolescence n’est pas une maladie, mais un passage souvent difficile entre la puberté et le monde des adultes » Lors de ce débat, le Dr Andrianomanana a présenté une série de diapositives expliquant ce passage difficile, montrant également les évolutions dans des civilisations bien différentes.

L’adolescence est vécue différemment suivant les civilisations, Chez les peuples Massai et Cambodgien, c’est une espèce d’isolement en pleine nature, consacré à la méditation, Chaque société gère à sa manière cette période de la vie dans des phases de scolarisation, la mise au travail et la protection de l’enfance. Ouverte depuis le mois d’octobre, la maison des adolescents, avec une antenne vannetaise et une seconde lorientaise (située au boulevard de la république), répondent aux attentes des jeunes et aux besoins de la population en proposant, un accueil, une écoute et un accompagnement des adolescents. Cette période de l’adolescence, n’est pas la même pour tout le monde, La précocité comme la durée varie suivant le sexe et la maturité des individus. Un aide semble nécessaire pour 20% des jeunes et la Maison des adolescents est en mesure d’aider et de solutionner les problèmes générés (dépression, manque de confiance). Les parents ont aussi un rôle important à jouer pour canaliser les pulsions, avec des actions de médiation.

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017