Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 26/06/2005 - Le foyer de l'espoir après Charcot

26/06/2005 - Le foyer de l'espoir après Charcot

Ouest-France - 25/26/06/2005

Une maison relais en projet rue Robelin pour augmenter les hébergements.

Espoir-Morbihan, c'est un peu la porte qui s'ouvre après les soins à l'hôpital Charcot. Ses foyers, appartements, ses accompagnements médico-sociaux permettent aux personnes atteintes de troubles psychiatriques d'être accueillies à leur sortie. C'est aussi pour cela, qu'une maison relais d'une quinzaine de places va être construite près du foyer Robelin.

Malgré bien des tracasseries juridiques, administratives, Espoir-Morbihan s'en sort bien. Hier, l'association présidée par Pascal Mabin a annoncé un résultat financier positif. L'effectif est stable avec 45 personnes ; le gros du travail de cette association émanant de l'association des parents d'enfants ayant des problèmes psychiques, est d'apporter une réponse d'hébergement aux personnes sortant de l'hôpital Charcot. " Hôpital qui garde de moins en moins longtemps les malades. On en fait quoi après ? La cohabitation avec la famille est souvent impossible." Au foyer de la rue du Maréchal-Foch 15 chambres, bientôt 18, sont disponibles. " Nous disposons également d'une trentaine d'appartements en ville, via des conventions avec les HLM de Lorient. " Au foyer de la rue Robelin, dix-sept places sont à disposition. Un foyer dont les missions d'accueil sont plus tournées vers les SDF. "Avec la Croix Rouge, qui effectue un travail de maraude nocturne très efficace la nuit, on estime que chaque soir 100 personnes vivent dans la rue à Lorient." L'hébergement va s'étoffer.

Le Maillon. une réussite

L'association est, en effet, propriétaire d'un terrain de 1 500 m² qui va servir à la construction d'une maison relais. Les plans architecturaux sont faits. Pascal Mabin espère obtenir le permis de construire d'ici la fin de l'année. Pour toutes les personnes hébergées par Espoir-Morbihan, un accompagnement est prévu. Un psychiatre de la clinique Blanqui se rend au foyer Foch, chaque semaine. Le zoo de Pont-Scorff accepte des stages au profit des personnes sortes de l'hôpital pour démarrer une insertion professionnelle. Le centre d'évaluation Ceppem est également actif pour favoriser la réinsertion professionnelle et sociale des patients stabilisés.

Mais s'inquiète Pascal Mabin " nous avons de plus en plus de jeunes qui se droguent. Avec les médicaments, les résultats sont détonnants. Nous sommes donc contraints de les renvoyer à l'hôpital. Ce qui ne les empêche pas ensuite de revenir au foyer, s'ils acceptent de renoncer aux pratiques addictives. " Pascal Mabin se félicite en tout cas du club "Le Maillon" rue Jules-Legrand, mis en place il y a deux ans. Des activités sont proposées aux personnes qui ne peuvent, à l'heure actuelle suivre une formation ou trouver un emploi. Une vingtaine de bénévoles et deux salariés encadrent ceux qui fréquentent ce lieu de loisirs et de détente. Relaxation, informatique, atelier cuisine, randonnées sont entre autres proposés.

Lors de l'assemblée générale, a enfin été débattu le projet de fusion entre Espoir-Morbihan, et l'association pour l'insertion des personnes handicapées (AIPSH). La première apporterait dans la corbeille son patrimoine immobilier, la seconde y mettrait son savoir faire en matière de réinsertion: CAT de Guidel, cuisine au foyer Soleil, usine de rotomoulage de Kerpont-Industrie. " Les discussions sont positives. Reste à convaincre les adhérents des deux entités de l'utilité de ce mariage. "

Françoise ROSSI

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017