Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 08/12/2004 - Il y a 50 ans, le dernier cas de variole

08/12/2004 - Il y a 50 ans, le dernier cas de variole

Ouest-France - 08/12/2004

L'épidémie, rapportée d'Indochine, fit 17 morts à Vannes en janvier 1955

Aujourd'hui, il n'est plus obligatoire d'être vacciné contre la variole. Mais en janvier 1955, la « petite vérole » coûta la vie à dix-sept personnes et entraîna une campagne massive de vaccination.

C'est un curieux anniversaire que s'apprêtent à commémorer trois médecins du centre hospitalier Chubert de Vannes : celui de l'éradication de la variole en France. En janvier 1955, la maladie fit ses dix-sept dernières victimes dans le Morbihan. Une histoire qui démarre en Indochine, à Diên Biên Phû.

La variole ? Connais pas ! Qui imagine encore que « la petite vérole » fit 125 000 morts en 1870, qu'elle fit trépasser le bon roi Dagobert et Louis XV ? Depuis cinquante ans, la France est définitivement débarrassée du fléau qui fit en janvier 1955 ses dernières victimes dans le Morbihan.

C'est une histoire digne d'un film d'aventure. Ou d'une série noire, avec au bout du compte ses dix-sept morts. Elle commence en Indochine, dans la cuvette de Diên Biên Phû, en pleine guerre. Blessé dans les combats contre l'armée populaire du général Giap, le sergent Roger D., 30 ans, parachutiste colonial, est rapatrié d'urgence au Val-de-Grâce (Paris) par l'un des derniers avions sanitaires qui a pu se poser dans le camp retranché.

Tout heureux de retrouver sa petite famille à Vannes, il rapporte dans ses bagages trois pyjamas de soie noir, bleu et blanc, achetés rue Gia Long à Saïgon. Un cadeau empoisonné : les vêtements contiennent des germes de variole. La maladie, extrêmement contagieuse, va étendre sa tête de pont en Bretagne en contaminant Daniel, le fils du militaire blessé, puis ses voisins de lit à l'hôpital.

« Tombé au combat contre la variole »

Très vite, la contagion s'étend : le 2 janvier, on compte déjà douze malades, « veillés par huit soeurs en coiffe et bavettes, crucifix à la ceinture ». Les médecins sont sur la brèche, dont le Dr Grosse et le Dr Cadoret. En pleine Saint-Sylvestre, quand d'autres baignent dans les cotillons et les langues de belle-mère, les médecins vannetais envoient à Tours et Paris des voitures chercher les 100 000 doses indispensables pour vacciner à tour de bras.

L'épidémie s'en donne à coeur joie : le 18 janvier 1955, on compte cinquante-trois malades, neuf morts, un guéri et douze convalescents. Les médias s'emparent de l'événement. Paris Match parle de « wagons remplis de cercueils en gare de Vannes ». Un concert des Jeunesses musicales de France est annulé le 16 janvier. L'équipe de foot de Rostrenen refuse de venir jouer à Vannes de peur d'être contaminée, et l'on peut lire, toujours dans Paris Match, ces phrases épiques : « La variole, faucheuse de générations, monstre qu'on croyait mort chez nous, ressurgissait soudain avec la canine aiguisée des bêtes qui ont trop jeûné ».

Ultime pied de nez de la « grande faucheuse » : elle emportera le directeur départemental de la santé du Morbihan, le Dr Grosse, qui s'était vacciné dans les derniers, ce qui lui vaudra cette épitaphe : « Tombé au combat contre la variole ».

Cinquante ans après, des médecins du centre hospitalier Chubert de Vannes préparent une commémoration. « C'est l'occasion d'évoquer les controverses sur la vaccination, qui a pourtant permis de supprimer la variole, et de parler des menaces bioterroristes. C'est enfin un hommage aux médecins et aux soignants qui ont limité l'étendue de l'épidémie, et sauvé des vies », explique Hubert Journel, médecin généticien à Vannes. Les témoins bretons de cette épidémie de variole sont invités à se faire connaître auprès des organisateurs qui recherchent des témoignages. L'histoire a pris le pas de la maladie, le virus n'est plus qu'un sale souvenir.

Eric de GRANDMAISON.

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017