Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 11/01/2003 - Charcot : fouille tes poches

11/01/2003 - Charcot : fouille tes poches

Ouest-France - 11 et 12/01/2003

Retraités et médaillés du travail ont été remerciés à l'occasion des voeux par le président du CA et par la directrice.

Bonne année, bonne santé, fouille tes poches pour m'en donner... Jamais la formule populaire n'a mieux collé qu'avec la situation du centre hospitalier spécialisé Charcot. Pour que 2003 soit une bonne année, il va falloir que l'Agence régionale de l'hospitalisation n'oublie pas les étrennes.

La directrice, Marie-Christine Corbel, l'a fait avec discrétion. Le président de la commission médicale d'établissement, le Dr Houang, a été plus acide. Et le président du conseil d'administration, Pierrik Névannen, a mis les points sur les i : le CHS Charcot ne continuera pas longtemps à fonctionner de façon satisfaisante si l'ARH ne revoit pas les budgets à la hausse.

« Le centre hospitalier Charcot connaît une situation financière difficile, a dit Mme Corbel. Son budget attribué ne permet pas de compenser ses charges actuelles de fonctionnement, et notamment de personnel, alors même que son activité demeure très soutenue. » La mise en oeuvre de la réduction du temps de travail « ne permet pas le maintien intégral du dispositif de prise en charge développé par les équipes de Charcot ».

Activité soutenue, l'expression est en dessous de la réalité si l'on écoute le Dr Houang. Celui-ci a rappelé que le CHS a effectué plus de 41 000 actes en 2002, qu'il y a souvent 2 à 3 mois d'attente pour une consultation, que les entrées en hospitalisation ont augmenté de 36 % en cinq ans et que, souvent, le CHS affiche complet. Évoquer le projet médical après cela relève de la gageure. Pourtant, le Dr Houang a insisté sur la nécessité de renforcer les consultations de proximité, la pédopsychiatrie, les prises en charge intensives à l'extérieur. Charcot a une tradition d'ouverture et de partenariat avec l'hôpital général ; encore faut-il avoir les moyens de poursuivre cette politique intelligente, au plus près de la population...

Et Pierrik Névannen ne s'est pas gêné pour le dire : « Les moyens attribués au CHS Charcot ne sont pas à la hauteur de ses obligations et de ses missions. En 2001, j'étais intervenu auprès de la directrice de l'ARH, afin de l'alerter sur la situation [...] Non seulement nous n'avons pas obtenu gain de cause, mais le différentiel s'est accru en 2002 (..) Nous sommes très préoccupés de cette situation. »

Malgré cela, 2003 est une année pleine de projets. Puisse le contrat d'objectifs et de moyens, à signer en cours d'année, permettre leur réalisation.

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017