Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 08/06/2002 - Aide aux personnes âgées : le réseau se développe

08/06/2002 - Aide aux personnes âgées : le réseau se développe

Le Télégramme - 08/06/2002

C'est en 1998 que le réseau initiatives âge handicap est né. Il y avait alors 11 partenaires. Aujourd'hui, ils sont 14 après avoir accueilli la CRAM et la ville de Quéven. C'est le fruit d'une longue démarche.

Hier, un représentant de la Caisse régionale d'assurance maladie et Jean-Yves Laurent, maire de Quéven, ont signé la convention les liant au réseau initiatives âge handicap. C'est dire l'intérêt de ce réseau qui lie depuis longtemps la Ville de Lorient, son CCAS, mais aussi la Mutualité du Morbihan, les infirmiers libéraux, les kinésithérapeutes, l'AIPSH, les centres hospitaliers Charcot et de Bretagne Sud, les médecins généralistes, la Maison de santé du Divit...

« Normalement »

Ce réseau est le fruit de la réflexion de l'ensemble des professionnels du Pays de Lorient qui se préoccupent des personnes âgées et des handicapés.
La problématique des années 90 était de trouver des réponses aux questionnements de la population. Quel type d'hébergement? Quels soins? A qui s'adresser pour les allocations diverses? La multitude des guichets était contestable. Lorsque l'association La Passerelle - guichet unique est née, en 1993, est apparue clairement la nécessité de faire travailler en réseau tous les services sociaux et médicaux, tous les professionnels des personnes âgées et handicapés.
« Tout s'est fait normalement ,» constate aujourd'hui Alain Yven, directeur de la Mutualité du Morbihan.

Un intérêt communautaire

« Une affaire qui marche, renchérit Norbert Métairie, maire de Lorient, un outil au service des usagers et qui est à même de leur proposer une réponse multiple. Certes, ce type de structure n'est pas de la compétence d'une communauté d'agglomération. Quéven vient d'y adhérer. Cela prouve l'intérêt de voir hors des limites des communes. La santé ne doit pas rester confinée à la commune. C'est tout le bassin de vie qui est concerné. »
Le travail ne manque pas et la réflexion doit se poursuivre.

Préparer l'avenir

La CRAM a bien compris tout l'intérêt qu'il y avait à participer aux travaux de ce réseau à l'heure où elle souhaite promouvoir les alternatives à l'hébergement collectif ou à l'hospitalisation. »
Comme chacun sait que dans les dix prochaines années, le nombre de personnes âgées augmentera singulièrement, on comprend qu'il faut déjà réfléchir au nombre de places de soins à domicile, d'hébergement, de soins de suite... « C'est un vaste chantier à appréhender au niveau de toute l'agglomération, » a insisté Norbert Métairie, « ainsi nous éviterons les doublons ou les concurrences stériles. »

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017