Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 07/03/2002 - La maternité du CHBS accueille les oeuvres de 11 peintres amateurs

07/03/2002 - La maternité du CHBS accueille les oeuvres de 11 peintres amateurs

Le Télégramme - 07/03/2002

Pour la première fois et jusqu'à la fin du mois, le hall d'accueil du Centre hospitalier de Bretagne sud exposera les œuvres de onze peintres amateurs pour qui peindre est véritablement un moyen de communiquer et de s'ouvrir aux autres.

En collaboration avec Daniel Goudier, artiste peintre à Lorient, les ateliers d'expression du centre hospitalier spécialisé de Charcot exposent, pour la première fois, 14 toiles réalisées de manière collective par des patients du CHS.
Le hall de la maternité du Centre hospitalier de Bretagne-Sud les présente jusqu'à la fin du mois.
La série qui est accrochée a été construite à partir d'un thème proposé par les animateurs, celui de l'escrime, du théâtre et de la danse. Karine, Astrid, Lucie, Guénahelle, Francine, Gilles, Gwénael, Johan, Nicolas, Jean-Marc, Jean-Michel et Patrick ont planché. Sur les toiles figurent des masques d'escrimeurs, des Chinois, des quadrillages.

Matière vivante


Certaines toiles peuvent être placées et lues de plusieurs façons. Les auteurs semblent avoir mis beaucoup de distance entre le public et la toile, comme ci ce dernier pouvait survoler un monde dans lequel il serait à la fois le spectateur et l'acteur. Dans l'une d'elle, un gisant endormi et bien heureux pourra devenir un personnage tout autre pourvu que l'on fasse tourner la toile d'un quart de tour...
Toutes sont réalisées à l'huile, une matière sur laquelle on peut superposer des couches et des couches de pigments, propice au vu de l'objectif recherché.
C'est Mme Fouchard qui a mis en place les ateliers peinture et écriture. Mme Visdeloup anime l'atelier peinture du mardi, depuis six années déjà. « Les patients », explique-t-elle, « mettent toujours énormément de couleurs. Ceux qui les regardent s'accordent systématiquement pour dire que ces toiles sont très vivantes, très gaies, qu'ils ont envie de pénétrer dans l'univers décrit par les œuvres ».

Une médecine douce et efficace


« La peinture fait partie véritablement de l'acte thérapeutique. Ceux qui se rendent la première fois aux ateliers n'osent généralement rien, pas même choisir la couleur, ou alors seulement le noir. Le fait de travailler avec un artiste venu de l'extérieur les aide beaucoup. Les progrès sont très rapides. Les participants sont pour la plupart des psychotiques stabilisés », ajoute-t-elle encore.
Un atelier écriture fonctionne en synergie avec l'atelier de peinture. Participent à ces activités, les patients en longs séjours, mais également ceux de l'hôpital de jour, par petits groupes de six ou huit.
En complément de ces séances hebdomadaires de deux heures, des journées entières sont programmées et s'étalent sur une période de six mois. À partir de dix peintures réalisées collectivement, des textes sont bâtis puis donnent naissance à un ouvrage.

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017