Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 30/09/2000 - La psychiatrie a terminé son analyse au PAC

30/09/2000 - La psychiatrie a terminé son analyse au PAC

Le télégramme 30/09/2000

Les XIXe journées de la société de l’Information psychiatrique ferment leurs portes aujourd’hui. Durant cinq jours, les spécialistes ont débattu de l’avenir de leur profession.

Depuis mardi dernier, ce sont près de 600 spécialistes de la psychiatrie qui sont réunis au Palais des arts. Les différents aspects de la profession, les relations avec l’administration, la tutelle, les problèmes budgétaires, la démographie inquiétante sont autant de sujets abordés lors des assises syndicales.

« Les psychiatres sont préoccupés par le champ d’intervention que leur demande la société. Justice, précarité, violence, prison... où sont les limites entre le social et la psychiatrie ? » interroge Docteur Jean-Claude Pascal, président de la société de l’information psychiatrique.

Ces médecins revendiquent ainsi leurs interventions sur le plan clinique et non politique. A titre d’exemple : « pour l’exclusion, on ne peut pas être présent en amont, c’est le travail des politiques. Nous, c’est en cas de trouble ou décompensation », poursuit le spécialiste. « On peut faire des groupes de thérapies de chômeurs ».

Entre neurone et vie affective

Introduite par le professeur Lantéri-Laura, généticien, la partie scientifique se conclut ce midi.
« Notre spécialité est au carrefour de ce qui est psychodynamique, entre le processus de pensée et la vie affective », souligne le président, « Des questions se posent ainsi autour des grandes maladies mentales », poursuivait le spécialiste.
« Le champ psychiatrique s’articule autour de la recherche moléculaire sur le cerveau et jusqu’au problème de chacun, entre la synapse et la vie affective. Le problème des psychiatres est de s’y retrouver. D’autant plus que que la multiplication des champs de recherches et diversité psychiatrique s’est considérablement développée. On ne doit pas trop se laisser aller à un effet de mode. Il faut avoir un regard critique sur notre propre métier », concluait le docteur Thierry Trémine, secrétaire général de la SIP.
Le prochain congrès se déroulera l’an prochain à Toulouse puis au Québec en 2002.

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017