Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 31/05/2000 - Charcot dans la course contre le tabac

31/05/2000 - Charcot dans la course contre le tabac

Le Télégramme - 31 mai 2000

Ici, c’est ce qu’on appelle une conduite addictive : tabac et alcool font l’objet d’une consommation excessive de la part des patients. Une raison suffisante pour bannir, l’espace d’une journée, la sacro-sainte cigarette, en palliant au manque par du sport.

Une journée sportive non stop et sans tabac, hier à Charcot, sous l’œil attentif de Marion Hussenot, médecin du travail, Germain Corvic, responsable des activités sportives de l’hôpital et Monique Perrot, la directrice.

A Charcot, centre hospitalier spécialisé en psychiatrie (CHS), le sport est une pratique quotidienne, partie intégrante de la thérapie. Germain Corvic, infirmier, y consacre six heures par jour. « 120 à 130 personnes participent chaque semaine aux différentes activités sportives que nous proposons. Nous disposons même d’un créneau horaire à la piscine de Caudan. Je reçois les patients en groupe surtout, c’est très socialisant et les terrains de sport sont des lieux privilégiés pour l’étude des comportements ».

Sport psy contre tabac

Hier, sur le parc de 40 ha, les malades volontaires s’étaient donnés rendez-vous pour une journée spéciale, attendue car synonyme d’animations dans un cadre, somme toute, sordide. Au programme, tour d’honneur en rosalie, ces voitures à pédales, badminton, tennis de table, parcours vita dont le centre est équipé, jogging, vélo route, VTT et basket dans le gymnase.
« Le sport est la meilleure lutte contre l’ennui et le tabagisme, se félicite Monique Perrot, directrice de l’établissement, d’autant qu’une directive ministérielle encourage les hôpitaux à faire en sorte que les fumoirs soient progressivement désertés ». Raison de plus pour agir dans le cadre de la journée mondiale sans tabac à laquelle Charcot participe pour la sixième année, souvent sous l’angle du sport, parfois de l’art.

Des patchs pour le personnel

« Au niveau du personnel, explique Marion Hussenot, médecin du travail au CHS, la direction offre des patchs. A ce jour, 50 personnes ont arrêté sur 750 dont 250 fumeurs ». Plus difficile d’obtenir un résultat identique chez les malades que les troubles poussent au tabagisme excessif, au point que chaque pavillon a dû être équipé d’un fumoir ventilé.
Pour cela, on a aussi recours à la médecine parallèle. Anne Le Garrec, kinésithépeuthe à Charcot, utilise techniques respiratoires et d’affirmation de soi issues de mouvements d’arts martiaux. Hier, elle avait invité son mentor, le Dr Dazhao Lin, médaillé d’or du concours international de Taï Chi Chuan en 1999, spécialiste de Qui Gong et de Kung Fu, à présenter la médecine chinoise aux patients, avec démonstrations et partie pratique. Une bouffée d’oxygène par le sport et la relaxation.

Béatrice Mingam

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017