Vous êtes ici : Accueil Articles de presse 05/04/2000 - Psychiatrie : la nouvelle carte sanitaire arrêtée

05/04/2000 - Psychiatrie : la nouvelle carte sanitaire arrêtée

Le Télégramme - 5 avril 2000

La nouvelle carte sanitaire psychiatrique bretonne vient d’être officiellement arrêtée par Annie Podeur, directrice de l’agence régionale d’hospitalisation. Etablie au terme d’une longue consultation cette carte a pour objectif de mieux intégrer la psychiatrie à l’offre globale de soins.

La recomposition de la carte psychiatrique n’aura pas été un long fleuve tranquille. Face à la levée de boucliers que le projet initial avait suscité chez une grande partie des élus concernés et des personnels, il aura fallu la longue action de médiation menée par le Dr Gérard Massé pour sortir de l’impasse.

Décloisonner

Trois secteurs posaient problème dans l’élaboration de la carte sanitaire régionale : le 3 comprenant Lorient-Quimperlé-Caudan; le 4 avec Vannes, Auray et Saint-Avé; et surtout le 8 incluant Pontivy, Loudéac et Plouguernével. La nouvelle organisation prévoit notamment que les secteurs rattachés au centre hospitalier de Caudan intègrent le canton de le Faouët; que les secteurs rattachés à Saint-Avé, près de Vannes, conservent le canton de Locminé et que les secteurs de Plouguernével se voient rattacher les cantons de Guéméné, Baud, Pontivy et Rohan. Ainsi, est constitué un pôle sanitaire fort (Pontivy, Loudéac, Plouguernével) au bénéfice de la population du centre Bretagne.
Ce nouveau découpage qui fait abstraction des frontières départementales vise à une plus grande harmonisation avec les secteurs sanitaires. « Il faut décloisonner, nous devons proposer une offre globale de soins » avait expliqué Annie Podeur aux élus et aux personnels réunis l’automne dernier à Rennes. Cela pour mieux intégrer la psychiatrie à l’ensemble du dispositif de soins grâce à une plus grande coopération entre les établissements psychiatriques et les centres hospitaliers.
« Les professionnels de santé mentale doivent être présents dans les services d’urgence auprès des patients qui attendent un soutien, et assurer une meilleure prise en charge des adolescents en crise et des personnes âgées désorientées », précise, l’Agence régionale d’hospitalisation. De la même manière « la psychiatrie doit également apporter son appui aux structures sociales et médico-sociales des malades mentaux et une aide aux personnes en risque d’exclusion sociale. »

Le schéma régional en cours d’élaboration

Reste maintenant à inscrire cette carte dans le nouveau schéma régional de santé mentale en cours d’élaboration. Schéma qui doit être normalement arrêté à la fin de l’année et cela pour une période de cinq ans. « C’est ce schéma, souligne l’ARH, qui donnera toute sa dimension à la carte. » Il doit notamment fixer les objectifs à atteindre. Quant aux moyens ils seront ceux qui sont actuellement à la disposition de la psychiatrie. Annie Podeur s’était engagée à ne pas les amputer « à condition que soit mise en place une meilleure organisation de la santé mentale en Bretagne. »


Yvon Corre

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017