Vous êtes ici : Accueil Voir toutes les actualités

Le Séjour Artistique Innovant en Maladie Mentale (SAIMM) a eu lieu pour la troisième année du 17 au 21 octobre 2016 à Pont-Scorff. Comme chaque année, la commune et l’Atelier d’Estienne, Centre d’Art Contemporain de Pont-Scorff mettent à disposition leurs locaux (Atelier Totem et Résidence d’artistes) afin que patients, artiste et soignants se retrouvent pendant 5 jours (24h/24h) autour de la création artistique. Chaque personne a pu créer selon ses envies et selon son rythme biologique. Ce séjour a permis aussi de travailler en intersectorialité : 14 patients des pôles Morvan et Pinel ont pu partager ensemble cette semaine de 5 jours (8 la nuit et 6 personnes ont intégré le séjour à la journée).L’Atelier d’Estienne a proposé cette année, l’artiste Pascale De Laborderie, Sculpteur à Port-Louis qui a invité le groupe à travailler sur 2 thèmes : la construction d’une boîte Kamishibaï (japon) et la réalisation de dessins sur le territoire géographique en évoquant la question du voyage avec comme support le bas-relief en papier.L’investissement a été réel pour chacun avec des moments forts tant au niveau de la création que de la vie en groupe. En effet, au cours de ce séjour nous avons reçu la visite de représentants du Théâtre du Strapontin de Pont-Scorff (partenaire de la Commission « Culture à l’Hôpital ») qui a présenté le programme de la saison théâtrale 2016-2017 afin d’inviter le patient à participer à la vie culturelle en allant aux spectacles.De même, une visite d’exposition a été programmée à l’Atelier d’Estienne avec en avant-première, une animation pédagogique en lien avec l’artiste « Cédric Verdure ». Cette animation est proposée à l’ensemble de l’hôpital par la Commission Culture à l’Hôpital de l’EPSM.Une exposition de toutes les productions réalisées au  cours de ce 3ème séjour a eu lieu le 14 mars 2017. Ci-contre l'oeuvre "Carnaval autour du monde" réalisée par une patiente

Quelques mots de patients
« C’est une expérience étonnante, enrichissante, loin de penser qu’avec un matériau aussi pauvre on puisse faire quelque chose de riche ». « Cela m’a donné envie de créer chez moi, d’ouvrir les horizons ». « Cela m’a apaisé d’être là … de mettre de la distance avec l’extérieur qui est soucieux pour moi. Le groupe m’aide … quand on est seule, on a le sentiment d’avoir un monde de problèmes. Ici, on partage au niveau des techniques, des couleurs, on se sent moins seule, on n’a pas besoin d’être dans la norme, on apprend entre nous, on prend en compte notre rythme ».

Quelques mots de l’artiste
« Il y a une énergie de travail … il y a tout le temps quelqu’un au travail, donc tout le monde est porté par cette énergie là … J’ai vécu un moment d’humanité merveilleux »


Clémence De Solms, médecin psychiatre
Gwenn Gautier, infirmière
Stéphane Le Priol, infirmier
Brigitte Menon, infirmière Art Thérapeute

 

L’USLD Prat Er Mor, à Lanester, a participé le 12 décembre dernier à un concours organisé par Snoezelen Sans Frontières sous l’égide du Pr Marc THIRY, à l’occasion des rencontres annuelles Snoezelen à Paris. Le thème du concours était « Racontez vos plus belles histoires dans l’approche Snoezelen ». L’équipe de Prat Er Mor a remporté le 1er prix de ce concours grâce à une vidéo présentant une des histoires vécues dans l’unité.
L’USLD, de l’EPSM Charcot, accueille 50 résidents de plus de 60 ans, en perte d’autonomie et souffrant de maladies psychiques. Depuis 2013, cette unité est dotée d’une salle Snoezelen et forme des professionnels à cette approche.
Snoezelen est un néologisme d’origine hollandaise issu de la contraction de deux verbes : snuffelen (sentir, renifler, explorer, partir à la découverte) et doezelen (somnoler, notion de langueur, de détente, de relâchement). Cette activité vécue dans un espace spécialement aménagé, fait appel aux sens à travers des propositions multi-sensorielles. Le but est de recréer une ambiance agréable et sécurisante à la recherche de la détente, du bien-être et du plaisir.
Selon le Pr Marc THIRY, « Snoezelen est un art de la relation fondé sur la sensorialité dont l’objectif est la relation à l’autre sur un mode d’égal à égal. » C’est la rencontre entre 2 personnes, un résident et un professionnel en positionnement d’écoute et d’observation, notion fondamentale de cette approche.
La remise de prix s’est tenue le 16 mars 2017 à l’EPSM Charcot, en présence du Pr Marc THIRY, du Dr HADERER (membres du jury) et de Mr MARTIN, directeur de l’EPSM. L’USLD Prat Er Mor s’est vu remettre un chariot mobile Snoezelen qui permettra de développer ses accompagnements en chambre auprès de personnes en fin de vie et de celles ne pouvant se déplacer dans la salle.
A l’issue de cette remise de prix, le Pr THIRY, fondateur de l’Ecole Snoezelen en Belgique et président-fondateur de Snoezelen Sans Frontières, et le Dr HADERER, médecin spécialisé dans le polyhandicap et présidente du Mouvement Corps et Âme France, ont tenu une conférence sur « l’approche Snoezelen auprès de différents publics ».
Cette aventure est le reflet d’un travail collectif et de l’implication d’une équipe dynamique auprès des résidents au quotidien. Les professionnels de l’USLD s’investissent dans de nombreux projets : la médiation animale, les sorties extérieures, les soins esthétiques… afin d’embellir la vie à Prat Er Mor !

L’équipe de l’USLD Prat er Mor

L’Espace Bonnafé de L’EPSM JM Charcot a invité le 2 février dernier, l’écrivain français de romans policiers Firmin LE BOURHIS (à gauche sur la photo)  pour proposer aux patients et aux professionnels un temps d’échange sur la création de ses romans, du fait divers réel breton au livre.
Ancien cadre commercial  retraité, Mr LE BOURHIS a écrit son 1er ouvrage en 2000 « Quel jour sommes-nous ? » sur la maladie d’Alzheimer.
Dès lors, il n’a cessé d’écrire et compte à ce jour, une vingtaine de livres s'illustrant à travers une série policière régionale dont les personnages sillonnent la Bretagne.
Très engagé, humaniste, il reverse l’intégralité de ses droits d’auteur vers des associations œuvrant dans le domaine de  la maladie d’Alzheimer et de la sclérose en plaque.
Il est venu bénévolement animer ce temps d’échange en salle de conférence et a fait don d’une vingtaine d’ouvrages à l’espace médiathèque de la cafétéria de l’hôpital.
Il anime régulièrement ce genre de conférences, tant dans les médiathèques que les associations, lycées,…
Ce moment de partage autour du livre fut un moment apprécié de tous.

L'équipe soignante de l'Espace Bonnafé

L’Espace Bonnafé a proposé le 9 mars dernier dans le cadre des jeudis de Bonnafé un atelier peinture avec 5 patients au sein de l’exposition « Florilège polynésien » à la médiathèque de Caudan. Les personnes ont ainsi pu travailler en écho avec des œuvres très colorées et avoir les conseils avisés de Jacqueline LE GALL, artiste peintre. Bretonne d'origine, ancienne professeur de lettres, et passionnée par la peinture, elle vit sur l’île de Moorea depuis l’année 2000.
La Polynésie l’inspire beaucoup et notamment les thèmes de la luxuriance de la nature, du monde marin et le peuple polynésien, avec une prédilection pour les visages féminins.
Elle a exposé un mois à la médiathèque de Caudan suscitant une émotion rendant réel ce paradis par la force expressive de la couleur.
Les patients ont été fiers de peindre sur les toiles, en dehors de l’hôpital et en présence de l'artiste.

L'Equipe soignante de l'Espace Bonnafé

Informations diverses

EPSM J.M. Charcot - Le Trescoët - BP 47
56854 CAUDAN Cedex
Tél : 02.97.02.39.39

Plan du site

Mentions légales

Copyright © EPSM Jean-Martin CHARCOT - Morbihan (56) 2017